Sédhiou

Accueil / Réalisations / Sédhiou

La région de Sédhiou est l'une des 14 régions administratives du Sénégal. Elle est située au centre de la Casamance, ou Moyenne Casamance.

Elle fait partie des dernières régions créées, en 2008.

Le chef-lieu régional est la ville de Sédhiou.

Une réforme administrative de la Casamance intervient par le décret du 21 décembre 1889 qui la divise en deux cercles : Sédhiou et Ziguinchor. La région Casamance instaurée lors de l'indépendance du pays en 1960, est divisée en 6 cercles qui deviennent départements en 1964. Le territoire du département de Sédhiou est érigé en région, en mars 2008, par démembrement de la région de Kolda.

Le ressort territorial actuel, ainsi que le chef-lieu des régions, départements et arrondissements sont ceux fixés par un décret du 10 septembre 2008 qui abroge toutes les dispositions antérieures contraires.

 

Source : Wikipedia

ll est prévu la réalisation de 386,5 Km linaires de pistes et 36,975 km de route dans les communes de kaour, djianar, simbandi balante, yarang balante, mangarounga santo, banghere, simbandi brassou, niagha, tanaf, et dioudoubou mais également la réhabilitation de la piste de production Goudomp-Bantacountou-Sikoung-Sédhinghal (en Guinée Bissau) … La plupart des études des tronçons ciblés a entamée. Les infrastructures pour assurer le désenclavement fluvial sont aussi incluses dans le cadre de ce Programme. Le PUMA prévoit également le renforcement de la couverture numérique et téléphonique des zone frontalières avec la Gambie, la Guinée Bissau. Ainsi le budget de la composante désenclavement, est estimé à environ 29, 6 milliards pour la région de Sédhiou.

Pour la composante développement durable, un certain nombre de projets est prévu et couvre 33% du budget pour la région. Il s’agit notamment du renforcement et de la réhabilitation des infrastructures et équipements sociaux de base et la promotion économique.

Dans le domaine de la santé, avec un budget de 989 millions, le PUMA compte renforcer la carte sanitaire avec la construction, la réhabilitation d’une cinquantaine de structures de santé (postes de santé, cases de santé, maternité, centre de santé…), la dotation d’équipements médicaux et de logistiques (pirogues médicalisées, ambulances médicalisés…) afin de faciliter l’accès des populations aux points de prestations.

Pour un budget prévisionnel de 1,1 milliards, le PUMA prévoit dans son programme de renforcement des ouvrages hydrauliques la construction de forages, de mini-forages, d’AEMV… mais également l’expansion du réseau d’adduction d’eau et la construction d’édicules publics dans le domaine de l’assainissement.

La construction, la réhabilitation, l’équipement d’établissements scolaires mais également le remplacement des abris provisoires pour un budget global de 2,3 milliards sont également prévu.

Avec 57.53 % des ménages qui utilisent les lampes chargeables, L’électrification des localités frontalières entre également dans le cadre du Programme au niveau de sédhiou avec 3.9 milliards de budget prévisionnel.

Les infrastructures de jeunesse sont également prévues dans cette composante avec la construction d’aires de jeux, de foyers de jeunes… pour un budget de près 385 millions.

Dans le cadre de la promotion économique, pour un budget de 6.5 milliards, le Puma a un vaste programme destiné aux populations frontalières de sedhiou  pour augmenter leurs sources de revenus avec les activités génératrices de revenus (agriculture, pisciculture, élevage, maraichage…), l’allégement des travaux des femmes, la dotation d’équipements agricoles et post-récoltes…

Dans le cadre de la mise en œuvre de la composante sécurité frontalière, la construction, la réhabilitation des infrastructures de sécurité terrestre, il est prévu un budget 1.67 milliards pour la réalisation des postes de police frontalier, de douane, de gendarmerie, poste forestier…) dans la zone frontalière de la région.

Plusieurs réalisations sont en cours  :
  • Construction en cours de l’école élémentaire de Diamalathiel;
  • Construction et équipement en cours de finalisation d’un poste de santé à Bafata (commune de Djibanar) avec logement ICP et logement sage-femme;
  • Dotation d’équipements d’allégements des travaux des femmes aux communes de Simbandi balante, Kandion Mangana, Simbandi brassou, Niagha et Diacounda;
  • Dotation de deux (2) ambulances médicalisées dans les communes de Djinany, Mangourougnou Santo;
  • Dotation de pirogue motorisée pour l’amélioration du désenclavement fluvial de la commune de Djibanar;
  • Etudes géophysiques réalisées pour des ouvrages hydrauliques prévues à Djibanar et Simbandi balante;
  • Etudes techniques, environnementales et sociales réalisées sur 105, 3 Km de pistes pour le désenclavement prévu des communes de Djibanar, Yarang balante, Simbandi balante, Mangaroungou Santo, Baghére, Niagha et Tankon;
  • Formation des GPF de Simbandi balante sur les techniques de transformation et du conditionnement du lait et du « madd » et appui en équipements aux bénéficiaires;
  • Installation et exploitation de cages flottantes pour la pisciculture à Bouno dans la commune de Bambali;
  • Renforcement en équipements du Secteur forestier de Goudomp;