Mot du Coordonnateur National

Mot du Coordonnateur National

Les décisions d’investissement publics sont jusqu’à la orientées vers les zones urbaines qui concentrent l’essentiel de l’activité économique créant ainsi un déséquilibre avec les territoires frontaliers où on dénombre certains problème tels que :

  • Le délabrement voire l’absence d’infrastructure et d’équipement sociaux de base
  • L’enclavement physique et numérique
  • L’appauvrissement des populations locales
  • L’immigration clandestine de masse
  • L’exode rural
  • La vulnérabilité et l’insécurité
Lire la suite

Réalisations

De 2017 à 2022, le PUMA a touché 176 communes frontalières sur les 238 ciblées soit 74% ;

  • La création de plus de 20 000 emplois directs et indirects à travers les différents domaines d’intervention du Programme ;
  • Avec 317 infrastructures et équipements sociaux de base réalisés (santé, éducation, hydraulique, jeunesse, électrification…) l’accès des populations transfrontalières aux infrastructures sociales de base s’est amélioré avec une forte polarisation transfrontalière ;
  • Contribution à la prise en charge sanitaire des populations des zones frontalières, au maillage de la carte sanitaire nationale, avec plus de 78 742 personnes consultées (2019- mi 2022) dans les infrastructures sanitaires construites et équipées par le Puma avec 3543 femmes enceintes suivies et 1426 naissances vivantes enregistrées).
  • 176 localités désenclavées par la construction de 9 tronçons pour un linéaire total de 143,16 Km de pistes, de 5 ouvrages de franchissement et la dotation de vedettes et de pirogues motorisées pour les fleuves Sénégal et Casamance et les îles du Saloum
  • Création de la Plateforme des Groupements de Femmes des zones frontalières (PG2F) qui regroupe les femmes bénéficiaires de projets de promotion économique du PUMA avec 47 Groupements de femmes membres
  • 35% des fréquentations des infrastructures du PUMA dans les zones frontalières proviennent des pays voisins (la tendance de fréquentation des populations transfrontalières aux infrastructures sociales de base s’inverse depuis la création du PUMA).

VOIR TOUTES LES RÉALISATIONS

 

Régions d’intervention

Le PUMA cible les régions administratives de Fatick, Kaffrine, Kaolack, Kédougou, Kolda, Matam, Saint-Louis, Sédhiou, Tambacounda et Ziguinchor.

Ces dix (10) régions ont la particularité d’être frontalières avec les 5 pays limitrophes du Sénégal que sont la Gambie, la Guinée Bissau, la Guinée Conakry, le Mali et la Mauritanie.

Cliquez sur une région pour afficher les investissements prévus pour cette zone.

image/svg+xml

Fatick

La région de Fatick est frontalière avec la république de Gambie. Pour un total de 1214 actions réparties entre les domaines d’intervention prédéfinis dans ce programme, il est prévu  un budget prévisionnel de 52,1 milliards.

En savoir plus

Kaffrine

Devenue région en 2008, Kaffrine est limitée au Sud par la Gambie ce que lui a valu d’être parmi les régions cibles du Puma. Avec un budget prévisionnel de 13,5 milliards, l’intervention du Puma est axée sur le désenclavement, le développement durable et la sécurité frontalière pour 861 actions retenues selon les domaines d’interventions.

En savoir plus

Kaolack

Le PUMA intervient dans la région de Kaolack plus particulièrement dans le département de Nioro du Rip, circonscription administrative frontalière avec la République de la Gambie. Comme pour les autres régions, les domaines d’intervention reste les mêmes : le désenclavement, la sécurité et le développement durable avec un budget prévisionnel  11, 2 milliards.

En savoir plus

Kédougou

La situation enclavée de Kédougou et la nécessité de désenclaver la zone frontalière justifie le budget estimé de la MAP de la région à 151,3 milliards dont 2/3 alloués au désenclavement.

En savoir plus

Kolda

A l’image des autres régions concernées par le PUMA, la MAP régionale de Kolda est estimée à hauteur de 58,12 milliards avec 1259 infrastructures et équipements.

En savoir plus

Matam

Avec un budget de 32,5 milliards, il est prévu dans la région de Matam des équipements et d’infrastructures dans les trois domaines d’intervention à savoir le désenclavement, le développement durable et la sécurité frontalière.

En savoir plus

Saint-Louis

Dans la région de Saint-Louis, la MAP récapitulée fait état de 2099 actions (infrastructures et équipements) pour un budget estimé à 138,7 milliards.

En savoir plus

Sédhiou

Avec un budget prévisionnel avoisinant (47 milliards), le PUMA intervient dans le désenclavement, le développement durable et la sécurité frontalière avec la réalisation prévue de 1529 infrastructures et équipements dans la région de Sédhiou.

En savoir plus

Tambacounda

Toujours dans le même sillage de réduire les inégalités entre les régions, le Puma intervient dans la région de Tambacounda dans trois domaines : la sécurité, le développement durable et le désenclavement pour un budget prévisionnel de 38,2 milliards.

En savoir plus

Ziguinchor

Avec un budget prévisionnel de 55,9 milliards pour la région de Ziguinchor, le PUMA intervient dans le désenclavement, le développement durable et la sécurité frontalière avec la réalisation prévue de 2183 infrastructures et équipements.

En savoir plus

LE PUMA EN CHIFFRES

Le PUMA met l’accent sur les infrastructures et équipements sociaux de base (l’éducation, l’hydraulique, la santé, l’électrification, etc.) et les actions économiques (AGR) dans le souci de répondre aux attentes légitimes des populations.

Actualités et évènements

Nos partenaires

Voir tous les partenaires