Fatick

La région de Fatick est l'une des 14 régions administratives du Sénégal. Elle est frontalière avec la Gambie. Le chef-lieu régional est la ville de Fatick.

Elle est entourée au nord et au nord-est par les régions de Thiès, Diourbel et Louga, au sud par la République de Gambie, à l’est par la région de Kaolack et à l’ouest par l’océan Atlantique.

 

Source : Wikipedia

 

 

L’axe désenclavement représente la part la plus importante dans ce dispositif budgétaire avec un peu plus de 69% soit 36,1 milliards.

Dans le cadre du désenclavement physique, il est prévu 49,3 km linéaires de pistes et 121,3 km linéaires de routes pour faciliter la circulation des personnes et des biens pour un montant de 33,3milliards en plus du transport maritime et fluvial qui sera financé à hauteur de 1,8 milliards afin de répondre aux préoccupations des insulaires des iles du Saloum.

La couverture téléphonique et numérique couplée à celle audiovisuelle permettra une meilleure connectivité.

Avec 14,3 milliards, le volet développement durable prend en compte plusieurs domaines (santé, éducation, assainissement, économie, jeunesse, électrification) pour renforcer Fatick en services sociaux de base.

La promotion économique est l’un des secteurs clés pour une transformation structurelle de la région.

Le puma prévoit une revitalisation de l’économie locale avec les activités génératrices de revenus mais également l’allégement de la souffrance des femmes liée aux travaux agricoles par la dotation de matériels agricoles pour les récoltes et pour la transformation des produits agricoles pour une valeur 5,4 milliards.

Dans le domaine éducatif, il est prévu la construction d’établissements publics de proximité pour réduire la distance parcourue par les élèves pour rejoindre leurs écoles. Il s’y ajoute la réhabilitation des structures scolaires en état de délabrement et le remplacement des abris provisoires.

Dans le domaine de l’électrification, l’éclairage public et l’extension du réseau électrique des zones frontalières sont également des activités prévues par le PUMA.

Dans son intervention, le Programme prévoit une extension du réseau hydraulique par la construction des de forages et mini-forages et la mise en place des canaux d’évacuation des eaux usées pour un meilleur cadre de vie pour un budget prévisionnel de 601 millions.

La construction de digues anti sel est également prévue dans le domaine environnemental. Pour la jeunesse, avec 445 millions du budget prévisionnel, des aires de jeux, des foyers de jeunes sont également inscrits dans la matrice d’actions prioritaires de la région.

 

Pour la composante sécurité frontalière, l’accent est mis sur la sécurité terrestre et la sécurité fluviomaritime avec la construction des postes mixtes de police, gendarmerie, douane pour un budget de 1,4 milliards.

Parmi les réalisations  au niveau de Fatick nous avons :
  • En cours la construction de poste de santé de Keur Saloum Diané, Keur Samba Gueye
  • effectué 34 formations sur le micro-jardinage au profit des GPF bokou xol- takou ligueye
  • dotée les communes de Karang Poste PatarKeur Saloum Diané Palmarin de 4 ambulances médicalisées.
  • Construction du château d’eau avec réseau de distribution à Ndiayene Keur Moussa Ndiaye dans la commune de Nioro Alassane Tall;
  • Construction en cours de trois (3) postes de Santé à Baria (commune de Keur Saloum Diané), Baouth (Commune de Djirnda) et Keur Seny Gueye (Commune de Keur Samba Gueye) ;
  • Dotation de moulins multifonctionnels dans le département de Foundiougne;
  • Dotation de quatre ambulances médicalisées pour les structures sanitaires des communes de Karang poste, Patar, Keur Saloum Diané et Palmarin Facao)
  • Electrification de Karang poste (artère principal frontalier)
  • Etudes géophysiques pour les ouvrages hydrauliques dans la commune de Nioro Alassane Tall
  • Formation des Groupements de Promotion des femmes au micro-jardinage à Toubacouta avec ONFP et dotation d’équipements pour la promotion de l’autonomisation des femmes à travers le micro-jardinage;