Mot du Coordonnateur National

Accueil / Mot du Coordonnateur National

Mot du Coordonnateur National

Les décisions d’investissement publics sont jusque là orientées vers les zones urbaines qui concentrent l’essentiel de l’activité économique créant ainsi un déséquilibre avec les territoires frontaliers où on dénombre certains problèmes tels que :

  • Le délabrement voire l’absence d’infrastructures et d’équipements sociaux de base
  • L’enclavement physique et numérique
  • L’appauvrissement des populations locales
  • L’immigration clandestine de masse
  • L’exode rural
  • La vulnérabilité et l’insécurité

Cependant dans un contexte politique marqué par la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent (PSE) et associé à une forte volonté politique, le Président de la République a pris le décret n 2016-1543 du 03 Octobre 2016 portant création et fonctionnement du Programme d’Urgence de Modernisation des Axes et Territoires frontaliers (PUMA) pour répondre aux préoccupations légitimes des populations et corriger cette iniquité, à travers les trois (03) composantes que sont le désenclavement , le développement durable et la sécurité frontalière.

Dans une approche collective et concertée, le PUMA doit mettre en œuvre des actions prioritaires résultant de la compilation des schémas frontaliers d’implantation d’infrastructure (SHEF) établis par les gouverneurs des dix régions frontalieres et les acteurs territoriaux.

La matrice d’Actions Prioritaires (MAP) du PUMA est constituée par des infrastructures et équipements à réaliser dans les zones frontalières sur la base d’orientations précises et d’un budget validés le 11 Mai 2017 par le Chef de l’Etat en présence du Premier Ministre et de Membres du Gouvernement.

Estimé à 600 milliards de franc CFA et exécuté dans une dynamique de mutualisation, le Programme est financé par le budget de l’Etat et par un appui attendu des partenaires techniques financiers du Sénégal , selon les mécanismes appropriés.

 

Moussa Sow

Coordinateur National PUMA

Partager :
error